installer fenêtre

 

Votre nouveau rendez-vous mensuel arrive ! Le blog Debonix va consacrer chaque mois un article à la construction et la rénovation de sa maison. Nous aborderons donc chaque mois un nouveau sujet qui vous aidera sans aucun doute dans vos travaux ! Commençons donc avec notre premier volet dédié à comment installer ses fenêtres. Pour bénéficier d’une meilleure isolation ou simplement parce qu’elles sont anciennes, suivez pas à pas notre guide pour installer vos nouvelles fenêtres !

 

Choisir vos fenêtres

1. Les matériaux

Pour commencer, il va falloir que vous sachiez choisir le type de fenêtre que vous allez installer. Vous devrez choisir en priorité le matériau que vous souhaitez pour votre fenêtre et il en existe 4 grands types :

  • Les fenêtres PVC : il s’agit aujourd’hui du type de fenêtre le plus vendu puisqu’elles représentent plus de 60% du marché. Elles sont très appréciées car faciles à installer, idéales donc pour de la rénovation. Elles s’installent en effet rapidement sur une structure déjà présente et ne nécessitent donc que très peu de travaux. Elles disposent également d’une très bonne isolation thermique et acoustique et sont surtout très intéressantes avec un prix très attractif.
  • Les fenêtres en aluminium : L’aluminium est un matériau souvent utilisé pour des maisons dont l’architecture est moderne. Ce matériau est très résistant et ne nécessite presque aucun entretien. Ce type de fenêtre dispose donc d’une très bonne durée de vie et vous autorisera une certaine fantaisie puisque vous pourrez faire votre choix entre différents coloris.
  • Les fenêtres en bois : souvent utilisées dans la rénovation de maisons anciennes, les fenêtres en bois apporteront un côté chaleureux grâce à leur conception dans un matériau noble. Elles nécessitent cependant un entretien régulier, tous les 2 à 4 ans, qui peut vite se montrer contraignant.
  • Les fenêtres bois et aluminium : l’idée ici est de réunir l’ensemble des avantages des 2 matériaux. Le bois à l’intérieur pour l’aspect authentique, et l’aluminium à l’extérieur pour sa grande résistance aux intempéries. Bien entendu bénéficier de tous les avantages nécessite une contre-partie : le prix, le plus cher des 4 types de fenêtres.

 

2. Les types d’ouverture

Après avoir choisi le matériau que vous allez utiliser, choisissez le type d’ouverture qui correspondra à votre habitation. Pour cela, plusieurs modèles de fenêtres sont à votre disposition :

  • Les fenêtres à la française (ou battantes) : il s’agit du modèle classique de fenêtre, qui s’ouvre par l’intérieur selon un axe vertical. Vous pourrez avoir une seule ou deux fenêtres pour votre ouverture.
  • Les fenêtres à soufflet : elles sont idéales si vous n’avez pas beaucoup de place pour l’ouverture de votre fenêtre. Ici, elle s’entrebâillera seulement sur sa partie haute.
  • Les fenêtres oscillo-battantes : ce système combine les 2 systèmes d’ouverture précédents. Vous pourrez ouvrir votre fenêtre de manière classique selon un axe vertical, mais vous pourrez également l’ouvrir et l’entrebâiller selon un axe horizontal, ce qui vous apportera une sécurité non négligeable pour vos enfants par exemple.
  • Les fenêtres coulissantes : ce type d’ouverture est souvent utilisé pour les baies vitrées. Avec ce système, seulement la moitié de votre fenêtre pourra être ouverte. Si vous souhaitez un coulissement du haut vers le bas, alors il s’agira d’une fenêtre à guillotine.

 

types de fenetres

3. Les normes et certifications

Pour le choix de la qualité de vos fenêtres, vous pouvez vous référer à certaines normes et certifications qui vous garantiront un niveau d’exigence et de qualité important. Le premier élément indispensable à vérifier est que vos fenêtres soient à la norme NF. Par la suite, vous pourrez prêter attention aux autres normes :

  • Le classement AEV mesure les performances d’étanchéité de vos fenêtres.
  • La certification NF CSTBat vous garantira le meilleur niveau de qualité pour vos menuiseries.
  • Le label Acotherm garantit quant à lui les performances thermiques et acoustiques.
  • Le label Cekal concerne la qualité du double vitrage

Bien sûr, ces normes ne sont que des indicateurs mais qui garantissent tout de même un certain niveau de qualité qui vous aidera certainement dans le choix de vos fenêtres.

 

Remplacer vos fenêtres : mode d’emploi

Changer ses fenêtres est une opération qui peut être aussi simple que compliquée. Chaque cas est différent et la technique varie bien sûr selon le matériau choisi et l’état de votre ancienne structure. Comme nous vous l’avons dit, le PVC reste la meilleure solution dans le cadre d’une rénovation, aussi bien pour son prix que pour ses très bonnes capacités isolantes. C’est donc sur ce type de fenêtre que nous allons nous attarder pour vous expliquer comment les remplacer.

1 – Enlevez vos fenêtres existantes

La première étape, et cela semble plutôt logique, consistera à enlever vos fenêtres déjà en place. Commencez par enlever les ouvrants de vos anciennes fenêtres, c’est à dire les parties mobiles. Si votre partie dormante est encore en bon état, il est préférable de la garder pour éviter les travaux supplémentaires qui peuvent cette fois devenir relativement lourds.

2 – Traitez la partie dormante de vos fenêtres 

Pour que vos fenêtres soient installées solidement, il va falloir traiter la partie dormante que vous aurez conservé et qui servira de pré-cadre. Pour cela, décapez-la et traitez-la avec un produit insecticide et fongicide afin de la protéger.

3 – Mise en place de vos nouvelles fenêtres

Pour mettre an place vos nouvelles fenêtres, vous pourrez fixer directement votre nouvelle partie dormante sur l’ancienne déjà en place. Il vous faudra fixer l’ensemble à l’aide de vis à bois dans les trous qui auront été prévus. N’hésitez pas à faire un pré-montage afin de vérifier tous les alignements. Enfin, installez la poignée avec les vis prévues à cet effet.

4 – Isolation et finitions

Vos fenêtres sont maintenant en place mais cette dernière étape est indispensable. Mettez en place un joint pour fenêtre en mousse puis un joint silicone entre la partie dormante de votre fenêtre et le cadre PVC pour assurer une isolation parfaite. Vous pouvez également appliquer un joint entre votre maçonnerie et l’habillage de votre fenêtre si nécessaire. Lorsque vous avez terminé cette opération, vous pouvez terminer votre installation en mettant toutes les têtes de vis de vos fenêtres pour une finition parfaite.

 

Avantages et crédit d’impôt

Sans aucun doute, le changement de vos anciennes fenêtres par des nouvelles vous apportera un nouveau confort à plusieurs niveaux :

  • Acoustique : vous vous rendrez rapidement compte que le niveau sonore va considérablement baisser.
  • L’isolation : vous pourrez réaliser des économies de chauffage non négligeable. En effet, une bonne isolation des fenêtres est primordiale car ces système d’ouverture sont soumis à de fortes contraintes climatiques notamment.

Le crédit d’impôt : 

Pour changer vos fenêtres, vous pourrez bénéficier de certaines aides financières, et notamment du crédit d’impôts qui correspond en fait à une réduction de vos impôts. Cette aide financière est tout de même soumise à 2 critères : il doit s’agir de votre habitation principale et doit être achevée depuis plus de 2 ans. Vous devez également payer vos travaux avant décembre 2015.

Les avantages : vous pourrez bénéficier d’un remboursement de 30% de vos dépenses, hors montant de la main d’oeuvre. Le montant du remboursement est plafonné à 8000€ pour une personne seule et 16 000€ pour un couple soumis à imposition commune.

 

Vous êtes désormais prêt à installer vos nouvelles fenêtres. N’hésitez pas à demander conseils à des professionnels et à vous équiper d’outils de très bonne qualité car un changement de fenêtre ne s’improvise pas !